La CAN 2015 est terminée et l'équipe nationale avait déjà quitté la compétition dès les quarts de finale par la Côte d'Ivoire, future championne d'Afrique.

C'est le moment que choisi la fédération algérienne de football (FAF) pour relancer le jeune attaquant de l'Olympique Lyonnais, Nabil Fekir, pour rejoindre l'équipe nationale. S'enclenche alors cette lancinante question qui va tenir en haleine l'opinion sportive algérienne : jouera pour les Verts ou ne jouera pas ? Fekir fait ainsi l'objet de pression de toute part, notamment de la part des médias, algériens en particulier, puisqu'aucun jour ne passe sans que son nom ne soit évoqué ici et là. Le père du joueur, le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps, Christian Gourcuff, celui des Verts, le président Aulas et d'autres personnes sont sollicités pour se prononcer sur la probable destination de l'intéressé. En ce début du mois de mars, dans une brève déclaration diffusée sur la chaîne El-Heddaf TV, Fekir, qui animait une séance de signature d'autographes, a précisé qu'il n'a pas encore fait son choix. ''Je ne me mets pas de pression à ce sujet'', répétait-il, le sourire au bout des lèvres, au micro qui lui était tendu. Selon des indiscrétions, des proches du joueur ont déjà annoncé la couleur : Fekir a choisi l'Algérie et l'annoncera durant ce mois de mars. Cette nouvelle parvient au moment où Gourcuff affirme qu'il ne peut commenter le choix du joueur, du moment qu'il s'agit d'une décision strictement personnelle qui revient au joueur et à personne d'autre. Pour sa part, Deschamps, fait un peu dans l'ambigüité, en précisant tout de même que Fekir, s'il sera convoqué en équipe de France, il le sera pour ses qualités et non pas juste pour barrer la route à la sélection algérienne. Quant au président de l'OL, Jean- Michel Aulas, il a rappelé le respect de l'environnement du joueur et de sa famille et que la décision lui revenait, mais tout en laissant croire que c'est vers les Bleus que son joyau de joueur se dirigera. Il ira même loin en affirmant que le natif de Vaulx-en-Velin lui a exprimé son désir de rejoindre l'équipe de France, là où il a un gigantesque potentiel à faire valoriser, et que Deschamps a intérêt de profiter de cette opportunité. C'est dire tout l'intérêt que porte le président Lyonnais à Fekir et au fait de le voir porter les couleurs des Bleus. Le feuilleton Fekir ne fait alors que débuter et va se poursuivre pour tenir en haleine les algériens qui, eux, n'attendent qu'un signe pour se réjouir de voir cet élément rejoindre la bande des Feghouli, Brahimi et autre Mahrez. Le staff technique national, lui, n'en demandera pas tant, vu les qualités de ce joueur qui, selon Gourcuff, a sa place dans l'échiquier des Verts.

Comments are now closed for this entry

à la une

octobre 02,2022

          ALGER - A 103 jours du coup d’envoi du 7e championnat d’Afrique des nations...

septembre 28,2022

          Stade Miloud-Hadefi d’Oran, affluence record, arbitrage tunisien de Mehrez...

septembre 27,2022

            ORAN- La sélection algérienne de football donnera la réplique mardi...

septembre 27,2022

            Bougherra : «Mon principal souci est de voir certains partir à...